Fila brasileiro-moloss

Fila brasileiro-molosses forum
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Standard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 60
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Standard   Jeu 19 Avr - 4:36

CORSO

Origine : Les « Pouilles » au Sud de l’Italie

Aptitudes : chien de garde et de défense, qui brille aussi dans le pistage.

Caractéristiques :protecteur, calme, rapide et puissant

Taille mâle : 64 à 68cm au garot

Taille femelle : 60 à 64cm au garot

Poids mâle : 42à 50 kg
Poids femelle : 38 à 45 kg

RAPPEL: Le cane corso n'est pas concerné par la loi du 6/1/99.





Historique

Ce dogue italien, cousin du matin des Naples, descend des molossoîdes présents dans la péninsule sous l’Antiquité. Cane signifie évidemment chien et Corso la cour de ferme, provenant du latin "cohors" qui signifie protecteur, le Cane corso est donc à l’origine le chien gardien de la ferme.

C’est essentiellement dans le Sud de l’Italie, plus rural, que le cane est resté le plus longtemps gardien de ferme et de bétail mais aussi, du fait de sa taille, chien de chasse de gros gibier. Une légende dit même qu’ils furent plus tard les chiens des prostituées, ils repoussaient les clients trop envahissants…

Il faillit toutefois s’éteindre, ne suscitant l’intérêt des cynophiles qu’à partir des années 1970. Grâce aux éleveurs précurseurs Malavesi, Sereni, Gandolfi et Casalino, un club est crée en 1983 et un standard rédigé en 1987 à partir d’un « prototype », le mâle Basir, fruit de croisements permettant l’amélioration et l’homogénéisation du standard.

Les frères Malavesi, avec le premier élevage « Cerberus » situé dans le Nord de l’Italie, sont finalement à l’origine de sa diffusion dans le monde et de sa popularité grandissante.

La race est introduite en France 1 an avant la reconnaissance officielle de cette dernière par l’Italie, en 1989. Par ailleurs, La FCI, fédération responsable de la reconnaissance des standards internationaux, attend 1997 pour reconnaître le Cane corso, qui prend alors un essor en augmentation constante.







Standard

Groupe 2 Chiens de type
Pinscher et Schnauzer,
Molossoïdes et Chiens de montagne et de. bouvier SUISSES.

Section 2. 1 Molossoïdes, type Mastiff.
Sans épreuve de travail.

Chien d’assez grand volume, solide et vigoureux tout en restant élégant et souple. Ses contours nets révèlent des muscles puissants. Son Corps est un peu plus long que haut, solide mais non trapu.. La longueur de la tête atteint 36% de la hauteur au garrot.

*TETE Large, typiquement molossoïde, avec une légère convergence
des axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein.

*REGION CRANIENNE:
Crâne: Large, sa largeur au niveau des arcades zygomatiques est
égale ou dépasse sa longueur. Sa partie antérieure convexe s’aplatit
passablement du front jusqu’à l’occiput. On distingue un sillon
f’rontal médian.
Stop: Marqué.

REGION FACIALE
*Truffe Noire et volumineuse avec de grandes narines bien ouvertes.
Elle se situe sur le même plan que le chanfrein.
*Museau Fort, carré, notablement plus court que le crâne, dans un
rarpport d’environ 1 à 2; la face antérieure du museau est plate ses
faces latérales sont parallèles ; le museau est aussi large que long.
*De profil, le chanfrein est droit.
*Lèvres: Les lèvres supérieure,. modérément pendantes, recouvrent la
mâchoire inférieure de sorte que ce sont elles qui déterminent le profil
inférieur du museau.
*Mâchoires: très larges et épaisses avec des branches mandibulaires corubes. La denture montre un léger prognatisme inférieur. L'articulé en pince est admis, mais pas recherché.
*Yeux: Ils sont de grabdeur moyenne, affleurant légèrement,
approchant de la forme ovale et placés de face. Les paupières sont
bien appliquées sur le globe oculaire. L'iris est le plus foncé possible
selon la couleur de la robe. Le regard est vif et attentif.
*Oreilles:Triangulaires, pendantes, larges à leur attache souvent raccourcies en
triangles équilatéraux.

*Cou Robuste, musclé, aussi long que la tête.

*CORPS: Il est un peu plus long que la hauteur au garrot. Le corps
est solidement construit, sans être trapu.
Garrot prononcé, il est plus haut que la croupe.
Dos droit, très musclé et ferme.
Rein Court et solide.
Croupe Longue et large, légèrement oblique.
Poitrine Thorax bien développé dans les 3 dimensions, il
descend jusqu’à la hauteur du coude

*QUEUE Attachée plutôt haut, très grosse à sa racine. On l'ampute à
la quatrième vertèbre. Quand le chien est en action elle se relève
mais jamais à la verticale ni enroulée.

*MEMBRES ANTERIEURS
Epaule: Longue, oblique, très musclée.
Bras: Puissant.
Avant bras: Droit et très robuste.
Carpe etmétacarpe: Elastiques
Pied antérieur: Pied de chat

*MEMBRES POSTERIEURS
Cuisse: Longue, large; la ligne postérieure de la cuisse est convexe
Jambe: Sèche, pas charnue.
Jarret: Modérément angulé.
Métatarse: Large, nerveux.
Pied postérieur: Un peu moins compact que le pied antérieur

ALLURES: Pas étendu, trot allongé; l’allure préférée est le trot.

PEAU: Assez épaisse et bien plaquée

POIL: Court, brillant et très serré avec une couche de sous poil mince.

COULEUR Noir, gris—plomb, gris-ardoise, gris clair, fauve clair;
rouge-cerf, fauve foncé ; bringé (raies sur fond fauve ou gris de
différentes nuances). Les sujets fauves et brineés ont au museau un
masque noir ou gris, qui ne doit pas dépasser la ligne des yeux. On
admet une petite tache blanche sur le poitrail, sur la pointe des pieds
et sur le chanfrein.

Tout écart par rapport a ce qui précède est un défaut, pénalisé un fonction de sa gravité.

DEFAUTS GRAVES
• Axes supérieurs du crâne et du chanfrein parallèles ou trop
convergents; convergence des faces latérales du museau.
• Dépigmentation partielle de la truffe (taches de ladre).
• Articulé un ciseaux; prognathisme inférieur accentué.
• Queue dressée verticalement ou en anneau.
• Sujet, qui, au trot, va en permanence de l’amble.
• Taille supérieure ou inférieure aux limites indiquées.

DEFAUTS ELIMINATOIRES
• Divergence des axes crânio-faciaux.
• Truffe totalement dépigmentée.
• Chanfrein concave ou convexe (de mouton).
• Prognathisme supérieur.
• Dépigmentation partielle ou totale des paupières
• Yeux vairons ou strabisme.
• Anourie ou brachyourie (queue écourtée ou non).
• Poil semis-long, ras, avec des franges.

*Toutes les couleurs non prévues par le standard; larges taches blanches

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.



Corps plus long que la hauteur au garrot

Dos droit perpendiculaire au garrot, lui même bien prononcé et plus haut que la croupe


De profil le chanfrein est droit, et le stop bien marqué. Le Dos doit être droit, très musclé et ferme,

La Poitrine et le thorax bien développés dans les 3 dimensions

La ligne postérieure de la cuisse est convexe (=bombée, arrondies vers l’extérieur)

Queue a l’horizontale, Queue a l’horizontale, Quand le chien est en action, elle ne doit jamais remontée verticalement ni enroulée.



Caractère
Gardien de la propriété, de la famille et du bétail,

C’est à la fois un compagnon tranquille à la maison et un sportif infatigable et nécessaire du fait de sa puissante musculature. Il a besoin d’espace et d’activités quotidiennes.

Sûr en famille, très affectueux , c’est un courtisan recherchant les caresses, sans pour autant être trop dépendant, il est adorable avec les enfants, peu dominant il accepte facilement les autres animaux (congénères et autres).

Il garde avec sobriété et est très réceptive à l’obéissance.

C’est un chien tout à fait polyvalent et s’adaptant à tous les milieux de vie.



Comportement type : réservé avec les étrangers, il faut lui faire découvrir le monde afin que sa méfiance ne devienne pas de la crainte.



Evolution de la race
Le Cane corso a fait une entrée remarquée sur la scène cynophile, reconnu en 1997, il voit son nombre d’inscriptions au LOF passer de 31 la première année à 139 en 1998. Pour 1999 on arrive à 342, chiffre qui ne reflète pas tout à fait la réalité, du fait d’une grèves de postes qui a bloqué le courrier à destination de la Société Centrale Canine(SCC).

Le public tombe sous le charme de ce séducteur italien ; vu comme le compromis entre le boxer et le rottweiler, ou encore comme la version allégée du matin de Naples, il s’inscrit dans les premiers rangs de l ‘actuelle mouvance en faveur des chiens de type mollossoïde.

Un public de plus en plus important voue en effet aux molosses un véritable engouement, les chiens d’utilité ou de travail se transforment ainsi en nouveau type de chiens de compagnie.

La race se cherche encore en France où elle n’est toujours pas homogénéisée tant du point de vue de son caractère que de sa morphologie. Soutenu par l’association CAMILA(club des amateurs de molossoïdes ibériques et latino-américains), Le plus bel avenir lui est promis.

Bien que cette race soit prolifique (une portée de 16 chiots viables n’est pas extraordinaire…), l’offre est encore bien inférieure à la demande. La France est pourtant passer de 0 à 400 naissances par an en très peu de temps et ce n’est pas fini, mais ce n’est pas assez ! La France a même déjà produit des champions 100% français, c’est dire si elle a été charmée.

A titre de comparaison, En Italie, les naissances se sont établies à 2 528 en 1998.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.filabrasfr.net
 
Standard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Standard Français de la Brahma GR
» Dernier aquarium (standard) de David_Lens
» Standard officiel de l'Ohiki
» Standard officiel de la Sébright
» Standard officiel de la Java

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fila brasileiro-moloss :: Molosses :: Cane Corso-
Sauter vers: